15ème jour: Visite de Jiyûgaoka

Jiyûgaoka (littéralement la colline de la liberté) n’est pas un quartier touristique. C’est d’ailleurs plutôt un endroit résidentiel mais qui bénéficie néanmoins d’un centre-ville assez actif.
Ce jour, je me rend donc là-bas pour visiterle temple bouddhiste méconnu de la ville voisine Kuhombutsu !

Je m’excuse d’avance: les photos auront une sorte d’effet « oeil de poisson » car je n’avais plus de batterie, je les ai donc prises via ma caméra !
Comme dans tous les temples que j’ai visité (sauf peut-être Asakusa !) l’ambiance était très calme et paisible. On retrouve toujours la volonté propre aux jardins japonais de recréer un environnement aussi fidèle à la réalité de la nature, en version miniature.

Temple

Je rentre donc dans le lieu sacré. Il y a de nombreux autels, mais il est interdit d’en photographier la plupart. C’est dommage car vous auriez pu voir des énormes statues de Bouddha couvertes de feuille d’or. Il y en avait 9 en tout (c’est d’ailleurs ce qui signifie Kuhombutsu, pour le reste c’était expliqué en anglais, je ne vous cache pas que j’ai pas retenu le pourquoi du comment 🙂 ).

DCIM100GOPRO

J’ai encore tiré une prévision pour l’avenir qui m’a confirmé celle tirée au temple d’Asakusa (bonne fortune). Je ne sais pas trop s’il faut y croire mais pour l’instant elles ont l’air d’être justes !

DCIM100GOPRO

J’ai pris quelques instants pour m’arrêter près de ce ruisseau car c’était vraiment sympa ! En plus à l’ombre des arbres il faisait moins chaud ! L’arbre le plus clair que vous voyez sert à faire du sirop un peu comme le sirop d’érable à ce qu’on m’a dit.

DCIM100GOPRO

La visite se poursuit et j’aperçois des petites statues habillées de rouge. J’ai trouvé cela curieux et après quelques recherches j’ai appris que cela cachait une réalité bien sombre! Il s’agit d’une sorte d’offrande à une divinité bouddhiste pour accompagner les fœtus issus de fausses-couches. Plus d’explications ici.

DCIM100GOPRO

J’achève mon parcours à Jyuugaoka en visitant le centre ville. C’est impressionant à quel point la cuisine française fait fureur, en particulier pour les boulangeries. J’ai trouvé du Kouign Aman (spécialité bretonne encore !) alors je me suis senti obligé de la goûter (non je ne suis pas breton 😀 ). Je ne vous cache pas que cela n’avait rien avoir avec le produit d’origine ! C’était bon mais cela ressemblait plus à une sorte de brioche avec un peu de sucre autour. Sans doute que la quantité de beurre et de sucre nécessaire à la réalisation du vrai Kouign Aman n’aurait pas plu aux palais nippons !

DCIM100GOPRO

C’est fini pour aujourd’hui ! La prochaine fois je vous emmènerai visiter le jardin impérial sous une pluie torrentielle ainsi que le Tokyo Dome !

A bientôt !

Maxime

2 réponses à “15ème jour: Visite de Jiyûgaoka

  1. La bonne fortune ==> Trouver une fille japonaise parlant français 😉 encore une bonne fortune de tirer … de l’argent de gagner ? Pourquoi pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s