4ème jour: Roppongi – Ebisu !

Aujourd’hui j’ai vraiment passé une journée extraordinaire, ce genre de jours qui donnent envie de rester sur place et de dormir par terre pour ne pas que ça se finisse !!

Vers 18 heures je me dirige vers Roppongi, quartier dont j’ai souvent entendu parler. Je sors du métro, à priori un Shibuya-bis en un peu moins extravagant (à comparer avec Shibuya uniquement hein ! ).

Qu’importe, je suis venu surtout dans l’optique de visiter la Tokyo Tower, construite sur le même modèle que la Tour Eifel (sauf que celle-là fait 7.6 mètres de plus !). Je marche 15 minutes, passe devant un centre maçonique (d’ailleurs ça avait vraiment l’air joli mais je ne me suis pas plus attardé que cela 😀 ) et arrive enfin devant la tour d’acier.
Roppongi - Tokyo Tower

Tokyo Tower
Un accueil vraiment chaleureux :3 hôtesses se sont mises devant moi en se courbant et en m’invitant à entrer dans l’ascenseur, le genre de détail qui ne laisse pas indifférent pour un français !

Il faut que je vous explique, en gros il y a deux offres: une qui vous permet d’aller au premier compartiment, et l’autre qui s’ajoute à la première pour accéder au dernier étage, celui-ci culminant à 250 mètres de hauteur ! C’est donc celle-ci que j’ai pris. J’ai d’ailleurs eu de la chance car j’ai pu assister au coucher de soleil (vers 18h30 ici). J’ai aussi eu l’opportunité de parler avec un membre du personnel en japonais. Pour ceux qui se demanderaient: il est vraiment facile de parler avec les japonais, ils sont super ouverts. Vraiment n’hésitez pas je n’arrête pas depuis avant-hier, en revanche mon niveau laisse encore à désirer mais c’est sympa… Par contre ne comptez pas sur l’anglais car ils ne vous répondrons que par yes 🙂 .

Vue Tokyo Tower 1

Vue Tokyo Tower 2
19 heures, je descends de la tour et me ballade dans le quartier pour visiter un peu.

Roppongi

Roppongi night

Ici encore je remarque qu’il y a un nerf très animé, mais en parallèle plein de ruelles très calmes. C’est d’ailleurs étonnant car je ne comprends pas comment le bruit s’arrête aussi soudainement pour laisser place à un silence aussi reposant. On y trouve des éclairages tamisés, des odeurs diverses et variés et souvent on entends des murmures de restaurants.

Pour l’anecdote, il existe un nombre de boutiques/restaurants/commerçants aux noms français assez incroyable. Je ne compte plus le nombre de restaurant français que j’aperçois (tout écrit en japonais, mais si on lit le menu on peut traduire du « Koruku Marine » et d’autres plats… 😀 Je suis également tombé sur un opticien au doux nom de « Lunettes du Jura » !
Des lunettes du Jura !
Je m’installe dans un restau de ramens et quitte le quartier direction chez moi. Sur le trajet, j’ai un changement à faire à la station Ebisu, j’en profite donc pour aller y faire un tour.

Le quartier m’apparaît tout d’abord comme très calme, puis en réalité en avançant je découvre une rue avec une ambiance feutrée, style Odéon à Paris pour ceux qui connaissent. Je m’assoie 5 minutes sur un banc à côté d’un japonais -Saiki San- assez âgé et on commence à discuter !

Saiki-san

10 minutes plus tard je le laisse pour une dernière ballade quand soudain, je tombe sur un groupe de quatre français, accompagné de 3 japonaises, qui m’invitent à les suivre dans un bar. Les bar au Japon sont super discrets. Non pas que ce soit interdit, mais sûrement par manque de place, y’a toujours des escaliers cachés, ou des ascenseurs à prendre pour arriver dans un endroit improbable.

Ebisu nuit
Ici j’ouvre la porte et là un endroit superbement décoré (style boisé…) avec un groupe de 3 japonais qui jouent des morceaux de rock à la perfection (une vidéo devrait arriver si j’ai le temps…).

Concert Ebisu

Je m’installe à leur table et parle avec eux. Celui qui m’a invité habite ici depuis 35 ans et est prof de français ! Les japonais avaient un peu plus de la vingtaine et ne parlaient pas un mot d’anglais donc j’étais content de pouvoir dire quelques petites phrases 🙂 .

La soirée se déroule puis je rentre… Une vue imprenable sur la capitale, une ballade dans des rues peu fréquentées et une soirée avec des inconnus: des souvenirs qui resteront longtemps !
Maxime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s